Visite privée du plus grand Data Center d’Europe

data-center_debut

Le lancement du plus grand Data Center d’Europe a eu lieu lundi 23 septembre. Avec pas moins de 90 millions d’euros d’investissement, Portugal Telecom (PT) espère ainsi pouvoir relancer l’économie du pays, mais aussi innover en terme de Cloud Computing.

Avant cette ouverture officielle, Portugal Telecom a proposée à certaines personnes de visiter le Data Center, et j’ai donc eu le plaisir de pouvoir faire partie des privilégiés.

Avant de commencer la visite, je me suis posé cette question : « Pourquoi faire un Data Center au Portugal ? Avec les conditions climatiques, c’est pas logique ! »

La raison principale concerne l’économie du pays, puisque PT a permit d’apporter de l’emploi à la ville. Au départ pour la réalisation et aujourd’hui pour la maintenance. Au total, la société prévoit 1400 emplois.

Mais la deuxième raison concerne la ville en elle-même. Au Portugal, Covilhã est la seule ville où il neige en hiver, et cela a son importance. Portugal Telecom a en effet expliquée que la neige récupérée l’hiver, permettait de refroidir les serveurs en été.

data_center_intro

Le plus grand Data Center d’Europe, situé à Covilhã (Portugal), 75 500m2.

Lors de mon arrivée sur les lieux, ce qui m’a d’abord marqué c’est principalement l’architecture du bâtiment. En effet, quand on imagine un Data Center, tout de suite il nous vient cette image (plutôt réaliste) d’être face à un cube géant en taule, et rien d’autre.

Portugal Telecom a donc voulu casser cette image, et avec l’aide de l’architecte João Luís, ils ont dessiné et construits un bâtiment plutôt sympa et qui s’intègre bien à l’environnement.

Évidemment, on retrouve toujours un peu l’aspect cubique d’un Data Center. Mais c’est toujours moins que certains autres… Par ailleurs, les arbres plantés tout autour du bâtiment permettront de l’intégrer encore un peu plus au fil des années.

À l’intérieur, c’est vraiment grandiose, dès l’entrée on retrouve une fresque sculptée en bois et on fait face à une immense baie vitrée qui donne vue sur le centre, et c’est vraiment très sympa à voir !

centre_data_center

Le centre du Data Center

L’architecte a voulu recréer l’ambiance des lacs, qui sont typiques dans la région, par ailleurs, les pierres utilisées proviennent de la région.

Sur la photo on ne peut pas le voir, cependant le cube est séparé par un immense faussé entre lui et l’eau qui l’entoure.

Concernant la fresque en bois, PT a voulu partager sa vision du monde interconnecté en montrant que ce Data Center permet de connecter les gens, sans limites et en faisant abstraction des différences de chacun, le Cloud connecte les gens entre eux.

En tout cas, cette fresque est une vraie réussite !

fresque_bois_data_center

La fresque en bois à l’intérieur du Data Center.

Après avoir abordé les différents points architecturaux, on peut désormais passer à la partie un peu plus technique :

Le cube mesure 55x55x33m, soit 3 étages, chacun des étages fait 7 mètres de hauteur. À l’intérieur, six salles de 520 mètres carrés chacune, contenant pas moins de 12 500 serveurs (le maximum sera de 50 000 serveurs) et le stockage est de 30 Pétaoctets.

600 arbres plantés tout autour du Data Center, 1610 panneaux photovoltaïques, qui couvrent 30% de l’électricité nécessaires au fonctionnement.

Le data center est connecté à deux réseaux électriques (60 kV ) qui sont séparés entre-elles, au cas où l’une des deux lignes ne fonctionne plus.

En plus de ces deux lignes, viennent s’ajouter 12 générateurs, capables d’être opérationnels en 8 secondes et ainsi d’alimenter l’équivalent d’une ville de 100 000 habitants.

générateur

Portugal Telecom utilise le free-cooling (refroidissement par l’air ambiant) pour refroidir les serveurs, cette méthode est utilisée 99% du temps sur l’ensemble de l’année, le free-cooling est considéré comme gratuit, du fait qu’il n’utilise principalement que l’air ambiant pour fonctionner.

Grâce au free-cooling, PT peut ainsi maintenir la température dans la salle des serveurs à environ 25°, été comme hiver. Plutôt ingénieux !

Le Data Center a un niveau de PUE ( L’indicateur d’efficacité énergétique ou en anglais, Power Usage Effectiveness ) de 1,25 soit 0,63 de mieux que la moyenne industrielle.

Qui dit Data Center, dit forcément données.. alors, comment seront-elles protégées ?

Au niveau de la sécurité « physique », il y a environ 200 caméras, et des agents de sécurité disposés un peu partout. Certains agents surveillent 24/24h et 7/7j.

L’identification du personnel se fait dès l’entrée, via une reconnaissance faciale en temps réel, ainsi qu’un contrôle des plaques d’immatriculation. Il est ainsi possible de vérifier si le conducteur d’un véhicule dont la plaque est autorisé, est bien un employé du centre.

L’accès aux serveurs et à certaines pièces est contrôlé via des badges, le contrôle de la taille et du poids, mais aussi via la reconnaissance des veines de la main.

centre_securité_video

Avec cet immense projet, Portugal Telecom espère ainsi pouvoir développer de nouvelles offres pour le Cloud Computing, des offres destinées aux particuliers mais aussi aux professionnels.

Les premiers retours devraient arriver d’ici quelques mois, et ils devraient être relativement encourageants pour la suite.

Merci à Portugal Telecom pour cette visite privée, et tout particulièrement à Zeinal Bava (PDG de Portugal Telecom) ainsi qu’à Kully Dhadda et à toutes les personnes présentes à cet événement.

Fondateur de networkshare.fr, ce site me permet de publier tout ce que j'adore : des tests de produits, des tutoriels et des astuces ! Toujours en rapport avec le vaste monde high-tech... Le tout dans la bonne humeur !