Test du Bebop Drone de Parrot : Un superbe quadricoptère

Dans le domaine des quadricoptères, l’entreprise française Parrot est loin d’être nouvelle et est déjà connue pour son AR.Drone 2.0, le Rolling Spider ou encore le Jumping Sumo, tous les trois des drones de loisirs. Mais avec le Bebop Drone, Parrot met la barre un peu plus haut. Prise en main, vol en extérieur (avec du vent), stabilité, autonomie et qualité vidéo… Découvrez le test complet du Bebop Drone (vidéo en fin d’article).

test bebop drone

On a donc un quadricoptère d’un poids de 400g (avec la batterie) et 420g avec la carène en plus. Pour les dimensions, il est vraiment petit puisqu’il ne fait que 28x32x3.6cm et 33x38x3.6cm avec la carène.

Il n’y a pas à dire, je trouve que ce drone est vraiment sympa en terme de design. D’ailleurs, plusieurs coloris sont proposés (noir, bleu, rouge ou jaune).

bebop drone sans carène

Caractéristiques techniques

Pour assurer un vol stable, le Bebop Drone est équipé de nombreux capteurs qui lui permettent de se stabiliser et de se repérer dans son environnement :

  • Magnétomètre sur 3 axes
  • Gyroscope sur 3 axes
  • Accéléromètre sur 3 axes
  • Caméra de stabilisation verticale : Toutes les 16 millisecondes, une image du sol est prise et comparée à la précédente afin d’identifier la vitesse du Bebop Drone
  • Capteur à ultrasons
  • Baromètre

bebop drone carène

Enfin, le plus gros atout de ce drone.. sa caméra grand-angle située à l’avant :

  • Caméra avec lentilles “Fisheye” 186° 1/2,3″ : 6 éléments optiques et capteur 14 Mega pixels
  • Stabilisation vidéo : Numérique 3 axes
  • Résolution vidéo : 1920x1080p (30fps)
  • Résolution photo : 4096×3072 pixels
  • Encodage vidéo : H264
  • Format photo : JPEG, RAW, DNG

bebop drone camera

Prise en main, et premier vol du Bebop Drone

Lors de la prise en main (et pour le vol du drone d’une manière générale), je vous conseille de le faire en extérieur. Tout d’abord parce que vous aurez moins de risque de casser quelque chose, mais surtout parce-que vous pourrez pleinement profiter des fonctionnalités (caméra, vol en hauteur, vitesse…).

La batterie se clipse assez simplement : il suffit de la fixer à l’aide d’encoches en plastique et d’une lanière.

branchement batterie bebop drone parrot

La première prise en main s’avère plutôt tranquille. Même pour les néophytes cela ne devrait pas poser de problème.

Pour décoller, il suffit d’appuyer sur “Take off” et le drone prend tout de suite un peu de hauteur et se stabilise rapidement en attendant les ordres.

Vous pouvez ensuite le faire monter, avancer, reculer… grâce aux deux joysticks virtuels dans l’application.

bebop drone prise en main

Et même avec du vent, contrairement à son petit frère l’AR Drone 2.0, le Bebop Drone s’en sort plutôt bien, à condition de ne pas avoir des vents allants au-dessus de 25Kmh environ, où il deviendra alors presque incontrôlable.

Concernant la connectivité, celle-ci se fait en WiFi avec une portée pouvant aller jusqu’à 100 mètres selon votre smartphone. Pour aller au-delà (2km), il faudra mettre la main au portefeuille et acheter le Skycontroller.

Si jamais vous perdez la connexion, le drone se stabilise en attendant la reconnexion. Et si vous n’avez pas réussi à vous reconnecter, celui-ci reviendra (normalement) de lui-même au point de départ, avant que la batterie ne soit épuisée.

Retour sur l’application FreeFlight3 sur smartphone

Cette application FreeFlight3, c’est la base du pilotage pour ce Bebop Drone. En effet, Parrot ne fournit pas de télécommande (sauf pour 400€ de plus).

À noter que FreeFlight3 est compatible avec Android, iOS et Windows Phone.

screenshot application android bebop drone

Je ne vais pas vous le cacher, cette application possède énormément de fonctionnalités, mais elle a un gros défaut : elle est lente.

Et c’est vraiment dommage, parce qu’au-delà de ça, vous pourrez paramétrer le drone de manière assez poussée.

Par ailleurs, la retransmission vidéo est un peu saccadée, ce qui ne permet pas de voler uniquement en regardant sur le smartphone.

Un menu vous permet de récupérer les images prises avec le quadricoptère qui sont stockées dans la mémoire interne (8go au passage). Si vous souhaitez regarder les vidéos ou les photos, vous devrez impérativement les transférer sur votre téléphone. Et là aussi… c’est lent !

screenshot meoire interne bebop

Une fois importées sur le smartphone, vous pourrez enfin les visualiser ou les récupérer via votre ordinateur.

Qualité vidéo et photo du Bebop Drone

Comme dit dans les spécifications, la lentille permet de prendre des vidéos avec une résolution de 1920x1080p (30fps) et de 4096×3072 pixels pour les photos.

Certes, à titre de comparaison, la qualité ne vaut pas celle d’une GoPro, mais je trouve que les images n’en sont pas moins très jolies et plutôt nettes !

De plus, lors des premiers vols, lorsque le drone bougeait à cause du vent, j’étais clairement inquiet sur le résultat des prises de vues. J’ai été agréablement surpris, les vidéos sont très stables ! Parrot a bien travaillé sur la stabilité des images, et on peut dire merci à l’objectif grand-angle et aux 3 axes.

photo prise avec bebop drone

Plaisir de pilotage (vidéo)

Après quelques vols (une dizaine environ), on ose un peu plus prendre de la hauteur, aller plus vite, passer au-dessus des arbres… C’est un vrai plaisir de le piloter !

Je n’avais pas le Skycontroller, mais j’ai tout de même réussi à faire voler le drone jusqu’à 80 mètres de haut et presque autant en vol horizontal.

Voici une vidéo que j’ai réalisée grâce au Bebop Drone (à mettre en HD) !

Autonomie du Bebop Drone

C’est le gros défaut de ce genre d’appareil. Les 4 moteurs demandent beaucoup de puissance, le GPS prend lui aussi de l’énergie et la connexion constante en WiFi n’arrange pas les choses…

Dans des conditions optimales (c’est-à-dire sans vent), la batterie LiPo de 1200 mAh permet de tenir 11 minutes.

Par contre, si les conditions sont un peu difficiles, l’autonomie tombe vers les 8 minutes de vol. Heureusement, Parrot livre le Bebop avec 2 batteries. Pour mon test j’ai pu en avoir 3, ce qui permet de bien profiter du drone !

Pour le rechargement, bonne surprise : Seulement 45 minutes montre en main.

batteries bebop drone

Fondateur de networkshare.fr, ce site me permet de publier tout ce que j’adore : des tests de produits, des tutoriels et des astuces ! Toujours en rapport avec le vaste monde high-tech… Le tout dans la bonne humeur !

  • J’ai acheté le mini drone Parrot à la base pour m’amuser et j’ai vraiment pris goût… Alors maintenant avec ton test j’ai envie de craquer pour ce modèle ! 🙁

    • C’est clair que si on prend gout à ce genre d’appareils… la série des mini drone de Parrot sert à l’amusement, avec le Bebop on passe déjà à un niveau au dessus !

  • Pingback: J'ai adopté un drone Rolling Spider de Parrot()